Ça craint ! OVH Crame!

1 J'aime

Meu non !

image

1 J'aime

Ah tout va bien alors !! XD

1 J'aime

1 J'aime

Heureusement que vos serveurs sont pas en cloud :slightly_smiling_face:.

Minitelement,

Apollo12 :slight_smile:

Han HACKER est chez OVH mais pas a strasbourg ! :slight_smile:

1 J'aime

Autant pour moi :slight_smile:

J’ose espérer qu’OVH aura fait plusieurs sauvegardes à plusieurs endroits différents.

En tout cas, je comprends pourquoi on est aussi en retard niveau numérique en France.

Minitelement,

Apollo12 :slight_smile:

Sûr que ça va laisser des marques pour longtemps… en particuliers une GROSSE piqûre de rappel pour les sauvegardes multiples et hors site/hébergeurs différents.

A ce sujet le « backup day », c’est le 31 mars… mais on peut anticiper :wink:

Sur le principe, ce n’est pas une « grosse » catastrophe ; voir le fleurissement du French bashing ou du complotisme m’est toujours pénible.

Le suivi de l’incident est plutôt transparent et la reprise de l’activité prendra nécessairement un long délais, c’est inévitable suite à un tel désastre. Je suis cette affaire avec un grand intérêt et je suis bien content de ne pas y être directement impliqué. De ce que j’en comprends aujourd’hui :

  • Aucun blessé à déplorer [et c’est l’essentiel]
  • Un seul bâtiment du site est totalement détruit, et un second au 2/3 [nb : un crash d’avion et c’était tout le site qui partait en fumée]
  • D’après les pompiers, le départ de l’incendie semble lié à un onduleur (deux en cause ?) sur lequel une intervention avait été réalisée dans la journée. Une alarme a bien été déclenchée mais l’équipe sur place n’a pas pu maitriser immédiatement l’incendie.

Ce que je ne comprends pas dans cette affaire, c’est la propagation rapide et l’intensité du feu, l’absence de Halon 1301 ou de sprinklers. ==> Comment est structuré ce DC, que le patron d’OVH décrit comme « ancien » alors qu’il a tout juste 10 ans ?

La polémique des sauvegardes, de la redondance, c’est autre chose. Quand on est un client, hébergé, on paie pour un service précis et l’externalisation des sauvegardes ou la redondance multi-sites sont des « gadgets » plutôt couteux et qui ne sont utiles que dans de rares cas … Il n’y a, pour le moment, aucune information indiquant qu’OVH soit en faute (CAD de ne pas avoir respecté son contrat).

==> Tirer les prix vers le bas implique des risques qu’il faut savoir accepter … ou pas.

Le probleme aussi avec OVH c’est l’utilisation juqu’au bout du bout de la vie de leurs serveurs avec leur gamme soyoustart puis kimsufi.

Que ces serveurs (ou leur datacenter) prennent feu on pourrait le comprendre vu le prix ridicule de kimsufi mais la on parle des serveurs de l’offre la plus cher d’OVH.

L’autre probleme avec leur kimsufi c’est de se payer des attaques sur nos serveurs OVH haut de gamme depuis les IP des kimsufi qui ne passent pas par l’internet (mais par le reseau interne OVH) et donc pas par les firewall OVH. (ca m’arrive regulierement)

Une discussion de 2013 sur le sujet de la protection incendie chez OVH…

https://lafibre.info/ovh-datacenter/ovh-et-la-protection-incendie/

Sur la responsabilité de chacun pour les sauvegardes ou les reprises d’activité, c’est complexe car la généralisation du cloud et des services de plus en plus managés a fait perdre la connaissance technique autant que la lisibilité des offres.

… J’ai regardé une bonne partie des 50 pages, hors des UPS, rien de précis sur le système anti-incendie à STG… et le refroidissement/système de clim.

Ceci dit, OVH, c’est Français, je reste à préférer une solution ‹ nationale/européenne › plutôt qu’une ‹ GAFAM › … et pas cher.

Oui, la ritournelle « Notre métier est de vendre des XXX, pas de faire de l’informatique - on peut externaliser l’infrastructure et l’informatique » reste encore à la mode, et c’est triste.

Redémarrage compliqué…

Forcément, le redémarrage est compliqué - Maintenant, comme l’écrit un type sur lafibre.info et disait le petit Jacques, les emmerdes volent en escadrille.

J’ai lâché les infos depuis mercredi, mais je présume que les grands médias n’ont pas touchés mot du second épisode, hormis la presse locale. De ce que je comprends, on peut dire qu’OVH est quand même en grande partie responsable du désastre, le plan d’action faisant suite au précédent « incident majeur » de 2017 prévoyait le démantèlement de deux ‹ bâtiments › de ce site. A l’époque, un dysfonctionnement sur un équipement ‹ tiers ›, régulièrement testé, avait globalement interrompu le site entier une journée.

Incendie sur un onduleur, incendie dans un local batteries inutilisées une semaine après, on peut admettre la malchance, l’impréparation, le modèle économique ultra low-cost - après, il faut s’attendre à toutes les erreurs humaines possibles des équipes exténuées et aux pannes des matériels survivants mais ayant physiquement souffert.