Carte Additionnelle M1B inconnue

Bonjour,

J’ai un minitel 1B qui n’est pas le même que ses camarades. Vous savez ceux avec le clavier rétractable les RTIC.
Mes RTIC fonctionnent tous de la même manière, mais il y en a un qui a une carte en plus, à quoi correspond elle ?

1 J'aime

Serait-ce une EPROM ?

Il s’agit bien d’une EEPROM.
Peut-être un module d’extension ?

Le Minitel ne fait rien de plus de particulier, peut être faut-il faire une combinaison de touches pour accéder à un menu caché ? Je n’en sais rien… :thinking:

Hello. Sur un modèle plus tardif, l’EEPROM servait à stocker l’annuaire de l’utilisateur et les mots de passe.
Il faudrait que tu puisses lire cette mémoire pour savoir…

Sauf que là, il s’agit d’une ROM lisible seulement.
Si tu veux pouvoir écrire dessus, il faut utiliser une tension spécifique et l’effacer auparavant aux UV.

Je pense qu’il doit éventuellement s’agir d’un Minitel issu d’une entreprise où une ROM a été ajoutée pour avoir un logiciel interne. Je serais très curieux de voir son contenu !

D’après la couleur du vieillissement du minitel, la prise DIN n’a jamais été utilisée. Je demande comment cette carte interagit avec le minitel…

Module d’espionnage de la NSA :sweat_smile:

Bonjour les amis,

Le n’ai jamais trop eu le loisir de manipuler beaucoup de Minitels « tiroir-caisse » dans le passé, j’ai principalement été doté de modèles « vide-ordure ». Toutefois :

  • Dans ma jeunesse (1989/1990), avec mon ami Canal, nous avions entrepris le désassemblage commenté total d’une ROM de Minitel - on était jeunes et cons/fous ! Je ne me souviens plus trop du but précis de l’opération, peut être afin d’éclaircir les causes exactes des différences d’affichage qu’on peut constater entre les M1b (*) d’origine Philips et les M1b d’origine Alcatel (sachant que les M1b Matra sont aussi équipés du code Alcatel) et des bizarreries du STUM 1b. Enfin bref, nous nous sommes fadés les 8Ko de code 8051, optimisés aux petits oignions, et, de mémoire, je/nous en avions conclus que :
    A) Alcatel avait été le premier à sortir son « produit », plus ou moins buggé
    B) Le STUM 1b avait été rédigé en observant le comportement douteux du code du Minitel Alcatel (et n’est donc pas à proprement parler un vrai cahier des charges)
    C) Philips avait codé son produit en se basant sur le respect du STUM 1b. Malheureusement, celui-ci étant basé sur l’observation d’un comportement « buggé » et n’étant pas 100% précis sur quelques points de détails, le comportement des M1b Philips est extrêmement propre et logique mais dévie du « comportement Alcatel »
    D) Nous avions codés des pages videotext de démo afin de mettre en évidence les bugs/déviances - Accessibles, de mémoire, sur EDTA, avec la commande *Txxx (avec xxx=numéro du bug)
    (**) NB : je parle de M1b car nous n’avons travaillés que sur ce code - l’origine exacte de la « déviance » est peut-être antérieure, je ne me souviens plus, et le M1, obsolète et très limité ne nous intéressait pas à l’époque
  • Il me semble que Canal (A.Montaron), qui était le seul de nous-deux à disposer d’un lecteur d’EPROM, avait trouvé un minitel RTIC équipé de cette carte additionnelle afin de pouvoir dumper le code. Par la suite, lors de la mythique « RTC’s 89 » (ou 90 ?) [rencontre des sysops parisiens], nous avions présentés un M1b équipé d’une ROM alternative « maison » qui permettait, ô magie, de saisir son nom sur le minitel et de l’imprimer sur un sticker, le tout, sans la moindre ligne téléphonique ni ordinateur.
  • Je serais curieux de :
    A) Connaître les versions de ROM du Minitel avec carte additionnelle et sans carte additionnelle (en interrogeant la ROM et en regardant l’étiquette sur le châssis)
    B) Avoir de dump de l’EPROM
    C) Savoir si le M1b avec carte additionnelle fonctionne sans celle-ci. Dans ce cas, interroger sa ROM
  • Je présume que
  1. La version « sans carte additionnelle » est supérieure ou égale à la version « avec » ==> le code n’était pas 100% définitif sur la carte additionnelle
  2. Si le M1b « avec carte additionnelle » ne fonctionne pas sans celle-ci ==> Philips n’avait pas eu le temps de terminer le code ou pas pu faire produire les 8051 masqués pour une quelconque raison industrielle temporaire ou pas eu une commande suffisante pour justifier la production de 8051 masqués
  3. Si le M1b « avec carte additionnelle » fonctionne sans celle-ci ==> Philips a corrigé des (gros) bugs qui sont présents dans la version masquée - il serait très intéressant de connaître la version ainsi corrigée par la carte, qui est très très probablement inférieure
  4. Si le M1b « avec carte additionnelle » fonctionne sans celle-ci et que la version de ROM masquée est identique ==> C’est un mystère

Maintenant, techniquement

  • Une EPROM 2764 fait 8Ko, ne s’efface qu’aux UV et en totalité, se programme avec une tension plus élevée que sa tension d’utilisation de 5V, et ne stocke pas éternellement son contenu - un dump de précaution pourrait être utile
  • Je possède maintenant une grande quantité de 2764 (si quelqu’un en veut pour jouer …) et un TL866 qui n’attend qu’une occasion pour sortir de sa boite
  • Je crois me souvenir qu’il est compliqué (impossible ?) de dumper le code ROM d’un 8051 masqué (programmé en usine)
  • Le M5 possède un double (?) emplacement « ROM externe » utilisable simultanément pour un « code tiers » en sus du « code Minitel », et j’en ai vu un en service. Possiblement, le M10b/M12 Alcatel peut aussi faire ce genre de choses, mais la mémoire me fait quelque peu défaut sur l’instant ; ce dont je suis certain, c’est que leurs cartes mémoire [RAM+ROM] sont amovibles et interchangeables.
  • Il me semble que, pour les M1b, qui sont les plus fréquents, seuls les Minitels RTIC disposent d’un connecteur permettant l’utiliser facilement une ROM externe (prévoir quand même de remplacer le support de la carte par un ZIF pour « jouer »)

Curieux d’en savoir plus à propos de cette ROM !