FIET edit 408 ... éditeur de pages minitel?

Bonjour à tous !

désolé j’arrive sur ce forum un peu comme un cheveux sur la soupe mais je voulais vous montrer une machine assez rare que j’ai récupérée récemment. Peut-être que certains la connaissent et pourront m’en dire + à son sujet…

De ce que je sais (je l’ai récupérée à mon boulot avant qu’elle parte à la benne), ce FIET permettait de coder des pages minitel…voilà à peu près tout ce que je sais :wink:
Je ne sais pas si beaucoup d’exemplaires de cette machine sont sortis des usines de Chateaugirons, mais je n’ai rien trouvé sur le net en tout cas :confused:

Je l’ai avec 2 disquettes 8 pouces, il démarre mais le cathodique n’a plus l’air de fonctionner même si sa base s’allume (cf photos). Chose étonnante, il a également une sortie péritel ce qui m’a donné un peu d’espoir mais comme vous le verrez sur la vidéo ci-dessous l’affichage a un petit problème de balayage…
Je l’ai ouvert pour voir si des condos avaient coulé mais à priori non, il est même super propre à l’intérieur donc aucune piste pour améliorer son fonctionnement, en tout cas dans mon champ de compétences.

Voilà quelques photos de la bête :
:arrow_right: https://photos.app.goo.gl/DQZ7Gn8gGqhDdqXEA :arrow_left:

Au plaisir de vous lire :wink:
SharLeeRGB

5 « J'aime »

Bonjour Charlie et bienvenue à toi.

Sensationnel ! Je n’ai jamais vu de mes yeux ce type de machine mais le « composeur de pages FIET » est mythique (je ne sais s’il y a eu plusieurs modèles). Les « anciens » y font presque toujours référence quand à la production des pages du début de l’aventure. Il faut absolument préserver cet exemplaire probablement unique aujourd’hui.

Il est en très bel état. Pour le moment, le mieux est de le laisser éteint, de le conserver au chaud et au sec, à l’abri de la lumière et de la poussière, le temps qu’on puisse s’organiser pour la suite [sauvegarde des EPROMs, et disquettes] avant d’envisager une remise en route.

Dans quel coin es-tu ? Quelle était l’activité de ta boite il y a 40 ans ?

CDT - Hervé

Superbe récupération !

Oui, il y a de la restauration à faire et on peut compter sur @hwarin pour la première étape: préserver l’essentiel (EPROM + ne rien griller).

Question subsidiaire… tu as trouvé ça dans l’avant de benne de quelle entreprise ?

Il y a peut être d’autres pépites !

Alors pour répondre à vos questions je suis sur Bordeaux.

Et pour mon taf, enfin ancien taf, c’est un établissement public qui gère ses propres sites internet et donc autre fois , sa propre page minitel. Si vous voulez + de détails ce sera en MP :wink:

Et non malheureusement pas d’autres merveilles à récupérer, juste un minitel de base et… Ah si, ce truc, un peu plus récent, mais je n’ai que l’unité centrale donc pas testé :


Si vous avez du temps devant vous, je vous conseille fortement de changer quelques condensateurs.
Même si les condos sont visiblement en bon état, leur caractéristique électrique eux est pas ouf.
Un joli condensateur n’est pas forcément un bon. :wink:

Le plus simple est de les enlever et de les tester au LCR Mètre.

FIET et Compo4A, les légendes hors de prix des débuts :slight_smile:

Magnifique :nerd_face: !!! Je n’ai jamais vu un truc pareil. Est-ce que ce sont 2 lecteurs de disquettes 8 pouces ?
Bravo SharLeeRGB d’avoir sauvé ces 2 belles machines de la destruction imminente :+1:

1 « J'aime »

C’est effectivement une station de travail tres rare dont voici des photos supplementaires:

2 « J'aime »

Pour ceux qui voudraient plus d’informations sur FIET on trouve tres peu de choses sur Internet, seules deux pistes sont interressantes:

La premiere est une archive accessible ici et qui contiendrait ce document:

F I E T (France Informatique Electronique et Télématique), , CHATEAUGIRON FIET, 1982, Plaquette de 8 p + texte en anglais FIET vous présente ses principales réalisations : clavier de composition EDIT 300, V 300 Vidéotex décodeur, diffuseur, coffret de mesure DIDON, concentrateur 300, terminal 80/40, unité de visualisation FIET, compteur d’erreurs FIET, Terminal M 300

La deuxieme est l’histoire de la creation et la vente de FIET decrite ci-dessous:

Sa fiche du Who’s Who édition 2010 (rédigée par ses soins, comme c’est l’usage) présente Mohed Altrad comme un ingénieur chez Alcatel et Thomson, qui a ensuite travaillé quatre ans à l’Abu Dhabi National Oil Company. L’homme affirme (Challenges, décembre 2013) y avoir gagné 4 millions de francs… Il dit avoir fondé en 1983 une société informatique, la FIET (France informatique électronique et télématique), sur le mode de ce qu’on appellerait aujourd’hui une start-up. Il y aurait développé, selon certains articles, le premier ordinateur portable. Rappelons que Thomson lance son TO 7 en 1982, Matra, son portable Alice en 1983 et Apple, son fameux Lisa en janvier 1984. «Nous avons construit un prototype qui fonctionnait, mais qui pesait 25 kilos», raconte Altrad dansParis Match en juin 2015. Dans l’un de ses livres de management, il évoque un objet un peu différent. Il s’agit d’une valise portable vidéotex principalement destinée aux vendeurs qui désiraient transmettre rapidement les commandes de leurs clients…

Sans les moyens de se développer, Mohed Altrad a vendu sa société au bout de deux ans, raconte-t-il. «L’affaire s’est conclue avec Matra», confie-t-il au magazine Entreprendre en août 1999. À la page 115 de son ouvrage Stratégie de groupe, l’homme d’affaires explique que c’est avec une partie de la revente de sa participation dans FIET qu’il a pu investir 4 millions de francs dans Mefran, la PME d’échafaudage à l’origine de son immense fortune. Dans un autre ouvrage,Écouter, harmoniser, diriger, il précise que FIET, dont il détenait 51%, a dégagé 7,5 millions de francs de chiffre d’affaires. Formidable réussite de cette start-up qui, en une année d’existence, a fait de son fondateur un millionnaire, avant d’être spectaculairement bien revendue !

Nous avons joint Maurice Remy, PDG de Matra communication, puis de Matra informatique, à l’époque. Il ne se souvient pas du rachat de l’entreprise FIET. Le groupe Lagardère, par la voix de Thierry Funck-Brentano, actuel cogérant du groupe et déjà présent dans celui-ci à l’époque, nous a répondu, de son côté, qu’il n’avait pas trouvé trace de cette vente. «Cela peut être dû à la taille modeste de FIET. »

De FIET, il ne reste plus rien aujourd’hui. Sinon son ancienne adresse, située dans la ZAC de Sainte-Croix, dans la petite ville bretonne de Châteaugiron.«L’entreprise a fait faillite. Lorsque nous avons repris ses locaux, nous avons trouvé un établi et des vieilles disquettes», nous raconte M. Lenglais, patron d’une société de taxis. Selon le tribunal de commerce, FIET a été créée en 1980 et fermée en 1992.

2 « J'aime »

C’est un early PC la dedans, ou un late Z80/6809 ??

Il existe plusieurs modèles de valises FIET connues - elles sont relativement similaires (équipées de coupleur acoustique ou de LECAM). Toutefois, aucune pour peser 25 Kgs mais plutôt 10/15. Comme tous les « portables » de l’époque, il faut comprendre « transportable à proximité d’une prise secteur ».

Un « portable ALICE » aurait existé ?

Non, ce sont des 5 1/4 là. Un « early PC », sans aucun doute (ou un lately CP/M ?), mais le clavier et le boitier ne me rappellent rien à première vue, mais j’ai déjà vu des touches « rondes/ovales » comme ça quelque part. Peut être les terminaux des guichets SNCF ?

Aussi, le S/N est intéressant : #45 pour ce Mosaika (#47 pour ma ‹ valoche ›)

oui ce sont bien des 8 pouces (sur le Edit 408, le gros), j’en avais jamais vu :sweat_smile:
Et 5 pouces 1/4 sur le STT 10 , le mien n’a pas de numéro de série par contre il n’a pas été renseigné.