Le retour des arts en mode texte ? Mistigris, Blippypixel et Telepaint

ATTENTION: le post contient des confusions (les images choisis ne sont pas du télétexte contrairement à ce que je dis dans le post) n’hésitez pas à commencer par les lire commentaires / réponses et n’hésitez pas à pointer d’autres incohérences :slight_smile: cela m’est préçieux !

              o/ Bonjour à tou·te·s
 _           /|     _                     _                   _                 
| |   ___   _/_\___| |_ ___ _  _ _ _   __| |___ ___  __ _ _ _| |_ ___  ___ _ _  
| |__/ -_) | '_/ -_)  _/ _ \ || | '_| / _` / -_|_-< / _` | '_|  _(_-< / -_) ' \ 
|____\___| |_| \___|\__\___/\_,_|_|   \__,_\___/__/ \__,_|_|  \__/__/ \___|_||_|
               _       _           _         ___ 
 _ __  ___  __| |___  | |_ _____ _| |_ ___  |__ \
| '  \/ _ \/ _` / -_) |  _/ -_) \ /  _/ -_)   /_/
|_|_|_\___/\__,_\___|  \__\___/_\_\\__\___|  (_) 
 __  __ _    _   _          _        ___ _ _                     _         _ 
|  \/  (_)__| |_(_)__ _ _ _(_)___   | _ ) (_)_ __ _ __ _  _ _ __(_)_ _____| |
| |\/| | (_-<  _| / _` | '_| (_-<_  | _ \ | | '_ \ '_ \ || | '_ \ \ \ / -_) |
|_|  |_|_/__/\__|_\__, |_| |_/__( ) |___/_|_| .__/ .__/\_, | .__/_/_\_\___|_|
     _     _____  |___/         |/         _|_|  |_|   |__/|_|               
 ___| |_  |_   _|__| |___ _ __  __ _(_)_ _| |_ 
/ -_)  _|   | |/ -_) / -_) '_ \/ _` | | ' \  _|
\___|\__|   |_|\___|_\___| .__/\__,_|_|_||_\__|                                                           
                         |_|                    

BLIPPYPIXEL-SUMMER
Blippypixel. Summer, télétexte, 2020.

Ce post est peut-être le premier d’une série sur les différentes pratiques artistiques liées aux « arts en mode texte » leur histoire et leur actualité. Mais à vrai dire je ne sais pas encore du tout comment vous présenter cela n’ayant jamais écrit sur le sujet alors j’essaie un peu comme ça. Je suis aussi très heurex d’avoir l’occasion d’utiliser ce forum pour pouvoir expérimenter ce genre de choses ( je m’excue d’avance pour les fautes d’orthographe et mon écriture de débutant :wink: ). Je suis également très curieux de connaitre vos expériences, avis et pratiques personnelles autout du sujet et de son histoire :-). Vos retours m’aideront à enrichir cet article et pourquoi pas d’autres.

J’ai récemment commencé à chatter avec les membres de Mistigris, un groupe de la scène computer art (ou art numérique en français mais je n’aime pas du tout cette appelation) spécialisé dans la récolte et la diffusion d’oeuvres d’art en mode texte. La particularité de ce groupe étant de jouer un peu sur tout les tableaux : leurs artpacks pouvant tout à la fois contenir de l’art l’ASCII, Télétexte, ANSI (terminal), PETSCII (commodore), ATASCII (atari) et d’autres pratiques hyper chouettes telles que le SHIFT-JIS (équivalent de l’ascii art avec les caractères katakana) mais aussi de nombreuses formes hybridées. Ce groupe a été fondé en 1994 et est toujours très actif depuis. Avec environ un artpack pesant entre 7 et 50 Mo (contenant des rendus image ou vidéo) publié au moins une fois tout les deux mois depuis 27 ans (on est vraiment pas loin de ma date de naissance) je vous laisse imaginer la quantité d’oeuvres archivées !

Partageant depuis peu ma passion et à chercher d’autres artistes du mode texte j’ai été très étonné de découvrir une si grande activité et réactivité autour de pratiques que j’imaginais abandonnées ou retrogrades. Je voyais seulement une forte période de creux depuis les années 2010, mais avais aussi le sentiment d’un nouvel engouement qui se faisait sentir de plus en plus fort. J’ai peut-être ma petite théorie sur les raisons de ce renouveau ou je pourrais également présenter spécifiquement une sorte de nouvelle génération d’artistes en mode texte mais cela sera peut-êre l’occasion de nouveaux posts ;-). En attendant il s’avère que je ne suis pas le seul à penser cela. Voici un extrait de notre courte conversation sur le sujet (très succintement traduite depuis l’anglais) avec Cthulu le fondateur du groupe :

Adel : A vrai dire avant juillet je n’avais aucune idée que la communauté des arts en mode texte était aussi active ! J’étais bien au courant d’une forte scène démo autour du PETSCII et d’autres pratiques mais je ne me rendais pas compte… C’est super ! Je pensais que la pratique était morte depuis 2010 et que j’avais un hobby étrange ou rétrograde xD

Cthulu : Beaucoup de PETSCII, il y a un discord PETSCII World.
Spécifiquement vis-à-vis de l’art ASCII, le site ASCII Arena à réouvert il
y a peu et ils ont aussi un discord. Évidemment on trouve de l’ANSI le long
du chemin, du télétexte aussi et nous (Mistigris) sommes au carrefour
difficle.

Adel : Être au carrefour difficle à l’air plutôt pas mal !

Cthulu : L’activité était basse en 2010, presque en hibernation toute la décennie, mais tout cela s’est construit lentement mais sûrement. Aussi lentement que cela prends du temps à la nostalgie de revenir en force. Quelques fois le retour d’intêret arrive soudainement quand ta génération fait sa crise de la quarantaine et que tout le monde retourne à ses passions de jeunesse.

Sur le server j’ai également pu échanger avec Blippypixel ou @pixelblip1 sur twitter qui selon moi représente bien cette engouement. Blippypixel partage une demi douzaine de productions presque chaque jour ! Voici quelques unes de ses pièces glanées depuis l’artpack MIST0820 publié en 2020.


Twilight

BLIPPYPIXEL-UNDERWATER_SCENE
Underwater scene

BLIPPYPIXEL-VENUS
Venus


Area 52 Solstice

BLIPPYPIXEL-CITY_AFTERNOON
City Afternoon

La pratique de Blippypixel est celle du télétexte et là où la grande partie des productions récentes se font via le site edit.tf Blippypixel s’est fait l’ambassadeur du logiciel Telepaint. Ce dernier est écrit dans une interpretation SDL (une bibliothèque logicielle libre sous license GNU GPL2.1) du BBC BASIC. Ce language étant une version du BASIC publiée en 1981 en tant que langage de programmation natif pour l’ordinateur domestique/personnel BBC Micro, la BBC étant la British Broadcasting Corporation soit le radiodiffuseur national du Royaume-Uni. On peut donc sentir une très forte filiation entre les techniques d’affichage télétextes d’origine et ce nouvel éditeur en plein développement !

Je vous laisse avec le lien du repository git

Mintelement,

Adel :slight_smile:

2 « J'aime »

La résolution (et le nombre de couleurs) de ces images me semble nettement supérieur au télétexte et au vidéotex.

Si j’ai bien compris il y a eu au moins 3 normes télétexte: ANTIOPE (en France et peut être ailleurs) et deux versions de télétexte.

ANTIOPE utilisait le même type d’encodage que de vidéotex du Minitel, donc mêmes limites de 24x40 caractères, les mosaïques de 6 pixels par caractère (donc maximum 72x80 « pixels »), les 8 « couleurs », le clignotement, le masquage mais aussi l’incrustation pour faire le mélange avec l’image vidéo.

La France a ensuite abandonné ANTIOPE pour la norme télétexte.

La seconde version du télétexte était plus évoluée, mais je n’ai pas souvenir si elle a été utilisée en France.

1 « J'aime »

Merci @cquest tu viens de me faire comprendre que j’ai confondu deux types de production de la part de Blippypixel :

  • Les productions « haute resolution » qui sont des productions de type « pixel art » (résolution de 160x256) sur BBC Micro (qui sont celles de mon post).
  • Les production « Télétextuelles » dont je n’ai partagé aucun exemple dans le post T_T qui elles sont effectivement en plus basse résolution et avec moins de couleurs ? (j’en ai jointes quelques unes à la fin de ma réponse)

Par contre ce que je ne comprends pas c’est : Telepaint sert-il à produire les deux ? Car si j’ai bien compris le BBC Micro s’appuie également sur des normes d’affichages proche du télétexte je suis un perdu perdu là dessus.

Je ferais peut-être une grosse correction du post après un échange avec lui là dessus (et continuer avec toi/vous membres du forum?) ou un nouveau post pour conserver la première version ?

pixelblip_The_World_Keeps_Turning
The world keeps turning

pixelblip_I_see_the_rain_
I see the rain

pixelblip_Jackpot
Jackpot

Windmill
Windmill

1 « J'aime »

Cette deuxième série est plus conforme aux limites du vidéotex/télétexte en terme de résolution.

Par contre, pour ce qui est animation, c’est impossible d’obtenir ce résultat à 1200 bauds, je ne suis même pas sûr que ça passe à 4800…

La créativité était limitée par la résolution, mais aussi le débit pour transférer les données !

3 « J'aime »

Et à 9600 bps comme sur http://www.3614hacker.fr/ ?

1 « J'aime »

Possible, mais les Minitel capable de fonctionner en 9600 sont peu nombreux, bref, ce n’était pas réaliste à l’époque.

Le 9600 a été introduit pour le Minitel Photo, capable d’afficher des photos JPEG, ce qui nécessitait bien sûr plus de débit.

Le modèle « photo » commercialisé a été le Magis Club, je crois que c’est le seul à part les différents protos (basés sur le Minitel 2).

1 « J'aime »

Merci encore pour tes préçisions :slight_smile: . Je devrait sûrement mieux me renseigner et m’étendre sur le fait qu’il s’agit de productions très récentes 2020-2021 sur un logiciel n’étant pas un émulateur mais un nouvel éditeur télétexte (avec des « fonctions avancées » selon les utilisat·eurs·rices) ? Je crois que je devrait développer le point sur la production d’une librairie sdl du BBC BASIC pour mieux comprendre les enjeux d’un éditeur moderne destiné à la production sur ordinateur (donc smartphone ou tablette aussi) Windows, Linux, Mac, Android.

1 « J'aime »

J’avais bien compris qu’il s’agit de créations récentes, elles sont juste peut être un peu trop modernes (fonctions avancées) par rapport aux capacités matérielles d’époque.

On a du mal aujourd’hui à imaginer un affichage à 120 caractères par seconde (au mieux) et une résolution de 0,00576 million de pixels :wink:

2 « J'aime »

:slight_smile: excuse moi je corrige beaucoup mes réponses et réfléchi en même temps qu’écrire xD. En tout cas c’est vraiment super d’échanger là dessus et les points que tu soulèves sont super important ! Si je continue cet article qu’elle serait la meilleure manière d’intégrer tes apports et les probables futurs autres d’autres personnes ? Préçiser les apports et aides de manière anonyme, pointer le forum dans son ensemble par exemple ? (J’en demande beaucoup peut-être)

C’est clair !

Là, ca devient moins clair et je suis quelque peu perdu - Existe-t-il d’ailleurs quelque part une référence (même embryonnaire) sur ce « foutoir » ?

  • Que doit-on appeler « Télétexte » ?
  • Que doit-on appeler « Vidéotex » ?

J’espère qu’Adel pourra nous éclaircir les choses. Ma compréhension :

ASCII : [Wikipedia] is a character encoding standard for electronic communication. ASCII codes represent text in computers.
Variantes : 7 bits, 8 bits, Unicode

Extended ASCII : [Wikipedia] Extended ASCII character encodings are eight-bit or larger encodings that include the standard seven-bit ASCII characters, plus additional characters…There are many extended ASCII encodings (more than 220 DOS and Windows codepages). EBCDIC (« the other » major 8-bit character code) likewise developed many extended variants (more than 186 EBCDIC codepages) over the decades.
Remarques : PETSCII et ATASCII (entre autres) entrent dans cette définition.

ANSI : [Wikipedia] ANSI escape sequences are a standard for in-band signaling to control cursor location, color, font styling, and other options on video text terminals … dates from 1979 when ANSI adopted ANSI X3.64 … merged into an international standard, ISO 6429.[1]
Related standards include ITU T.61, the Teletex standard, and the ISO/IEC 8613

… Ouf … J’ai enfin trouvé un lien wikipedia ASCII <=> Teletex … Euh ??

Teletex

From Wikipedia, the free encyclopedia

Not to be confused with Telex or Teletext.

Teletex was an ITU-T specification for a text and document communications service that could be provided over telephone lines. Teletex allowed for the transmission and routing of Group 4 facsimile documents

Bon, c’était presque ca …

Teletext : [Wikipedia] Teletext , or broadcast teletext , is a videotex standard for displaying text and rudimentary graphics on suitably equipped television sets … Meanwhile, the UK’s General Post Office introduced the Prestel system using the same display standards but run over telephone lines using bi-directional modems rather than the send-only system used with televisions.
… et plus bas
In France, where the SECAM standard is used in television broadcasting, a Teletext system was developed in the late 1970s under the name Antiope. It had a higher data rate and was capable of dynamic page sizes, allowing more sophisticated graphics. It was phased out in favour of standard Teletext in 1991.

Donc, de ce que j’en ai compris, « Teletext » est la version UK d’« Antiope » - et a pour objet la transmission unidirectionnelle de texte sur des téléviseurs en respectant un standard d’affichage « Videotext »

Videotext : [Wikipedia] Videotex (or interactive videotex) was one of the earliest implementations of an end-user information system… it was used to deliver information (usually pages of text) to a user in computer-like format, typically to be displayed on a television or a dumb terminal…In a strict definition, videotex is any system that provides interactive content and displays it on a video monitor such as a television.
et plus bas :
However, due to national pressure, CEPT stopped short of fixing a single standard, and instead recognised four « profiles »:

  • CEPT1, corresponding to the German BTX;
  • CEPT2, the French Minitel;
  • CEPT3, the British Prestel;
  • CEPT4, the Swedish Prestel Plus.
    … Tous ces liens pointant vers une unique rubrique

CEPT Recommendation T/CD 06-01 was a standard set in 1981 … (CEPT) for the display of Videotex; specifically, for the Videotex Presentation Layer Data Syntax. It was revised a number of times in the 1980s, and also later redesignated as recommendation T/TE 06-01.

The standard aimed to bring a degree of harmonisation between Europe’s emerging videotex systems, which had been diverging along national lines. It recognised four baseline profiles (with conformance criteria set out in Annex C) based on existing videotex services:

… Pfffiou !

1 « J'aime »

Donc si je reprends un alka-seltzer et que je résume :

ASCII (et extensions PETSCII, etc) : Définissent l’affichage d’un caractère en fonction d’une représentation de 7 (ou 8) bits … Ni plus ni moins que ce que pourrait faire une machine à écrire [NB : il existe des centaines (!) de variantes].

-=-=-=-=- On passe du papier aux écrans -=-=-=-=-

ANSI : Normalisation des séquences d’échappement pour contrôler l’affichage de caractères sur un écran vidéo [Voir ISO 6429, ITU T.61, ISO 8613]

TELETEXT : Une norme (d’origine UK) de transmission de texte unidirectionnelle destinée à l’affichage sur un écran de télévision porté par un signal PAL en Videotext CEPT3 … [En France, c’était initialement Antiope portée par sur un signal SECAM en Videotext CEPT2]

VIDEOTEXT : Norme sans spécification du mode de transmission (donc uni ou bi directionnelle) permettant l’affichage de contenu interactif sur un écran de télévision - Il existe 4 « profils » distincts dont la « bible » est :

  • ETS 300 072 ETSI version of the standard, November 1990. Equivalent to CEPT T/CD 06-01 as amended to October 1988.
  • ETS 300 072 A1, Amendment with various additions, October 1996.

CEPT1 = BTX = Allemand
CEPT2 = Minitel (aussi référencé Teletel) = Français (*)
CEPT3 = Prestel = Britanique
CEPT4 = PrestelPlus = Suédois

Ces profils prévoient, en prime, des terminaux de capacité diverses [Alphamosaique, Geométrique, Photographique, DRCS] … Tout un bestiaire, sans parler de Prestel qui a dérivé à Singapour en « Picture Prestel »

(*) Là, je pense qu’il y a abus de language et blagounette wikipediesque : Officially TELETEL the name Minitel is abbreviated from the French title of Médium interactif par numérisation d’information téléphonique

Voilà - Le « Minitel », c’est du Videotext CEPT2 - Et c’est écrit dessus (dessous) … mais pas sur les pages « Télétel » de 1992 !?

1 « J'aime »

@hwarin Merci beaucoup pour tes réponses et préçisions / investigations :slight_smile: !

:laughing: Je crois que effectivement c’est vraiment très compliqué tout ça, surtout quand entre en jeu des pratiques hybrides :


Room par Dwimmer, 2021

ASCII, Extended ASCII, ANSI j’ai envi de dire tout ça est passé dans l’unicode.

143,859 characters covering 154 modern and historic scripts, as well as symbols, emoji, and non-visual control and formatting codes.
Unicode - Wikipedia

Mais comme le souligne très bien @cquest il s’agit de pratiques mettant un point d’honneur à jouer avec les contraintes techniques et les esthétiques qu’elles produisent.

Pour le moment je crois que l’appelation que je trouve la plus pertinente pour généraliser/simplifier tout ça est celle des « artistes du mode texte » un terme (personnel et complétement arbitraire?) qui je crois pointe bien les enjeux d’une telle pratique en la situant dans une opposition historique et idéologique aux « interfaces graphiques ».

Je crois que la réponse à ces distinctions, pour vraiment les « comprendre » ne peut être que théorique et idéologique (avec bien-sûr un bon apport technique et historique). Je dis cela ayant en tête particulièrement deux publications qui me font dire cela :

Un extrait de « Comment voyager avec un saumon » appelé « Comment reconnaître la religion d’un ordinateur/logiciel » (selon les traductions), 1997 → Une page sourieuse de Umberto Eco, dans le site du Village de Moissey

Et « (echo echo) echo (echo): Command Line Poetics » de Florian Cramer, 2007 → $(echo echo) echo $(echo): Command Line Poetics — LGRU Reader

Pour résumé, selon moi le premier décrit avec légerté les enjeux et héritages idéologiques qui se jouent entre les « nouvelles » (à l’époque) interfaces dites graphiques (conviviales) et celles plus anciennes textuelles (herméneutiques). Le deuxième article en partant du constat qu’il il n’y a pas de différence fondamentale entre « cliquer sur une icône de dossier avec une souris » et taper la commande cd dossier/ s’attache à bien distinguer les différents enjeux esthétiques et poétiques de telles pratiques d’une quelquonque vérité hypothétique de la machine.

Je ne sais pas si cela clarifie la situation xD mais pour faire simple voici les distinctions (différents canaux chat) faites sur le server discord de Mistigris avec exemple visuels :

Teletext

unknown
Blippypixel, Unknow, 2021

Misc-textmode-art


Synkedam, Moretest, 2021

Hirez-and-pixelart (que j’avais confondu avec Teletext)

Spirit
Blippypixel, Spirit, 2021

Ascii-art


Littlebitspace, Untitled, 2021

Ansi-art

baddude
LDA, Baddude, 2021

Petscii

DWIMMER-CAGE
Dwimmer, Cage, 2021

Je drois que je vais commencer par faire un article plus général sur « Un retour des arts en mode texte ? » avec un sous-titre « Mais c’est quoi les arts en mode texte ? » xD !

… j’ai vu quelque chose préférant « espacement fixe » à « mode texte » …

En tout cas, j’aime bien la diversité de ce que tu nous montres.

Le débit est aussi, évidemment, un facteur important - et le rendu dépend grandement du canal de diffusion.

  • Minitel ==> 120 caractères par secondes
  • TVR ==> 960 caractères par secondes
  • Teletext/Antiope : environ 300 bits par ligne de balayage utilisable (étaient diffusées environ 30*25 lignes par seconde) mais une « page » peut contenir plusieurs « trames » !.. Les trames sont transmises en boucle et le décodeur doit attendre la transmission des trames de la page attendue et les mémoriser. L’affichage d’une trame est « instantané » mais l’attente de réception d’une trame alors que la boucle est en cours (avant que son affichage ne soit possible) peut être long de plusieurs dizaines de secondes. Il est possible de faire des animations sur plusieurs trames successives d’une même page … mais pas dans une trame.
1 « J'aime »

Je trouve que de parler d’« espacement fixe » plutôt que de mode texte est pas mal et pourrais resoudre pas mal d’ambiguïtés mais certaines pratiques ne sont pas à chasse fixe comme le Shift-JIS et sont également partagé dans les artpacks de Mistigris, je comprends vraiment l’expression de Cthulu sur le fait de se situer « au croisement difficile ».

cat_is_fine
Exemple de Shift-JIS art (l’auteur·ice, la date et le nom de la pièce me sont pour l’instant inconnu)

Télétex/Télétext(e)/Vidéotext… j’ai toujours trouvé ces noms incohérents !

Le VIDEOtext aurait plutôt été un nom adapté lorsque le transport était un signal vidéo et TELetext par ligne téléphonique, mais non, c’est l’inverse qui a été utilisé :frowning:

Antiope a été conçu par une équipe mixte télécom/télévision (CCETT) et les travaux préliminaires ont servis au Minitel et à la diffusion « télétext » Antiope. Certains prototypes « chauffe-plat » de Vélizy fonctionnaient selon les deux modes.

Le CCETT a été à l’origine de pas mal de technologies, dont le MP3, le JPEG, le MPEG…

Pour Télétex, c’est encore un peu plus confus pour le nommage vu que c’est un standard de transmission de messages/documents, une sorte de traitement de textes avec transmission directe au destinataire (comme le télex) qui utilisait des terminaux spécifiques.

1 « J'aime »

… seules la page 232 et les 4 suivantes (sur 236) du premier « livre » distinguent les profils, le second « livre » ajoute un profil 5 supportant les caractères chinois.

Pourquoi faire simple ?

2 « J'aime »

Il me semble que le Sillage 2000 permettait l’accès TVR 3623 également… ou peut-être uniquement le Sillage 1000 VR…

pour faire encore plus simple … n’oublie pas non plus les systemes nord-americans, Telidon (Canada) et NAPLPS. il y a qq mots dessus dans le livre de marie marchand, pp.40-41 (je n’a pas trouve de version francaise sur le web, mais le traduction anglaise est ici: https://loriemersondotnet.files.wordpress.com/2016/03/mintel-scan1.pdf)

avec en cadeau, un roman-photo sur minitel pp.136 et s.

1 « J'aime »

Oh non, je n’oublie pas Telidon (*) et son mode alpha-géométrique qui est aussi mentionné dans « la Bible » bien qu’il ne me semble pas qu’un quelconque profil CEPT en supporte un … Elle prévoit plusieurs « layers » (et une certaine transparence entre eux) qui s’empilent dans un ordre précis :

  • Alpha-Mosaique
  • Alpha-Géométrique
  • Alpha-Photographique
  • Vidéo

Un parallèle pourrait même s’imaginer entre la théorie de l’évolution Darwinienne et celle de la TÉLÉINFORMATIQUE : Définition de TÉLÉINFORMATIQUE … ou l’histoire humaine.

A jouer sur les mots, le préfère « Téléinformatique » à « Télématique — Wikipédia » sur le sujet. L’idée importante pour moi est qu’il n’y a pas de traitement local de l’information (à la seule exception du traitement nécessaire à sa présentation) … c’est bien l’idée de « Traitement de l’information à distance ».

[HS] D’ailleurs, on observe une curieuse (r)évolution dans le monde informatique.

  • A la préhistoire, l’informatique, c’était seulement quelques gros centres de calculs (difficilement) accessibles à distance par des terminaux passifs
  • Au moyen-âge, on aurait pu croire que chacun allait être seigneur et maitre de son propre territoire avec la démocratisation de la micro-informatique
  • Aux temps-modernes, curieusement et malgré la démocratisation absolue de la micro-informatique (smart-phone, chrome-book, etc), le territoire du seigneur se trouve réduit à sa plus simple expression puisque tout (intelligence et données) est retourné dans de gros centres de calculs accessibles à distance, le cloud. … La téléinformatique, c’est le cloud (ou l’inverse ?) !

(*) … Je suis peut être le seul Français (Européen ?) à posséder un terminal AlexTel !