Pages Minitel / NFT

Voici un artiste qui cree des pages Minitel et qui les vend en NFT (Non-Fungible Token).

Salut JHR et bonne année à toi …

On peut encore dire que le Minitel n’est pas que de la vieille histoire - Maintenant, j’ai un peu de mal à comprendre ce qu’il y a autour de « ce truc ». En vrac de ma (faible) compréhension actuelle :

  • Je n’ai pas échappé au « buzz » disant que le premier SMS du monde (joyeux noel) avait été vendu en NFT pour une fortune … soit, ca ne m’avait pas vraiment bougé l’autre pour paraphraser le petit Jacques… le sujet NFT reste nébuleux pour moi et je ne comprends pas l’idée de vendre un SMS (qui n’est qu’une succession de bits, mais en aucun cas une œuvre) - encore moins l’idée de l’acheter !
  • OBJKT.COM est un site qui « regroupe » tous les objets disponibles en NFT - Soit (il en existe d’autres ? quelle est la résilience de ce machin ?)
  • CEGZ.project serait un « collectif d’artistes » (aussi connu en tant que EDEN Stories [quelle différence ?]) inscrit sur OBJKT.COM depuis ?? [assez peu de temps semble-t-il]. Ce « collectif » aurait fait 13 acquisitions diverses et disposerait d’un catalogue de 22 objets [des pages videotext qui semblent principalement de création récente et « produites » avec l’émulateur de Zigazou]. Chaque objet du catalogue semble disponible en plusieurs exemplaires (variant de 2 à 100) et être mis en vente pour des montants variants entre 1Tz et 12Tz. 5 ventes de pages videotext auraient déjà été effectuées.

==> [Trouvé en grattant plus] Ce « collectif d’artistes » est constitué de Emmanuel Guez https://2.7182818284590452353602874713526624977572470936999595749669.com/ et Caroline Zahnd Caroline Zahnd ⁎ - ⁎ Bio - Ecole supérieure d’art et design d’Orléans + PAMAL https://pamal.org/ (#)

  • Les transactions (achats/ventes de ces objets) s’effectueraient en crypto-monaie sur TZKT.IO (une place de marché dédiée aux NFT [?] [il en existerait 2 autres liées] [résilience (encore) de ce machin ??]) - Ce collectif aurait investi 15Tz le 10/11/21 et possèderait aujourd’hui 28,59Tz (le cours du Tz, visiblement assez volatil (!), serait actuellement autour de 5$). La blockchain serait maintenue par 389 « bakers » dont 238 « publics » … le nombre de « bakers » semble aussi très volatil puisqu’il aurait culminé autour de 1300 pour redescendre assez rapidement. La blockchain a été constituée en juin 2018 avec 153 000 000Tz, aujourd’hui, 500 000 000 Tz seraient actuellement en circulation. Ceci serait hébergé par AWS, principalement aux US, Irlande, et Allemagne. [Je ne comprends pas tout, le nombre de « noeuds Tezos » ne correspond pas au nombre de « noeuds publics » pas plus qu’aux « bakers » … et évidement, je n’ai pas vu comment convertir des Tz en monnaie sonnante et trébuchante - on ne vit pas que de virtualité même si c’est abyssalement fascinant]

… Pas simple tout ça.

(#) Le PET qui côtoie les Minitels, un peu comme à la maison … mais ils y sont plus tassés.

Le NFT, c’est juste un autographe « digital »…
Ça ne vaut que ce qu’on accorde de valeur à l’auteur…
On risque fort une bulle qui éclatera très vite… pour ne laisser que ce qui sera éventuellement pertinent…
My2cts…

Vous avez sans doute raison… Beaucoup de déchets dans l’offre NFT… On voit même une récente ex-First Lady des USA chercher à se faire de l’argent de poche avec ca.

Cette technologie présente aussi de nombreux avantages pour les artistes (vente directe sans intermédiaire, Smart Contracts permettant le partage automatiques des ventes entre plusieurs créateurs, droit de suite, etc.

Concernant le minitel et les NFT, avant d’y songer sérieusement, il faut beaucoup de pédagogie, de didactisme, en particulier auprès des collectionneurs non-francophones qui n’en ont jamais entendu parler, ni des contraintes créatives qu’il imposait, ni de sa place dans l’art ASCII, le Net Art, etc.

A partir du fonds Jet7, que nous sommes en train d’exhumer grâce à l’aide de HW, nous réfléchissons à un musée en ligne dédié et à une exposition physique avec une approche didactique justement.

Un gros travail.

Je suis absolument preneur de vos conseils et de vos idées.

Stephen