Récupération de matériel Minitel

Bonjour,

Notre « Musée du Minitel » ALCATEL à Illkirch (près de Strasbourg) dans les locaux d’ALCATEL va fermer cette année pour cause de déménagement du site R&D.
Le responsable de l’activité « Mémoire » qui gère ce musée m’a contacté pour savoir si je souhaitais récupérer du matériel et/ou des documents relatif au Minitel stockés dans ce musée avant cette fermeture pour éviter que ce musée finisse en déchèterie.
Je vous envoie ce message pour savoir si vous êtes intéressés par ce type de récupération car nous avons dans ce musée presque tous les modèles fabriqués par Alcatel pour France Telecom et pour l’export.
Idéalement, cette récupération pourrait servir à un musée du Minitel pour ne pas être dispersé mais sinon, pour des collectionneurs particuliers.
ALCATEL, vous le savez, je pense, a été le plus grand fournisseur de Minitel à France Telecom en nombre de terminaux (devant Philips et Matra) mais aussi en modèles de Minitel commercialisés par France Telecom (M1, M1B, M2, M10, M10B, M12, Sillage, Sillage 1000, Sillage 2000, Sillage 2000VR, Minitel Photo, Magis, Magis Club, Sillage SMS). Au plus fort de sa production, ALCATEL fabriquait pour France Telecom environ 5000 Minitels par jour dans son usine de Woerth, en Alsace.

Pour me présenter, j’ai assuré la responsabilité de la R&D Minitel chez ALCATEL pendant de nombreuses années et jusqu’à l’arrêt de la production de ces terminaux. Nous concevions, à Strasbourg puis Illkirch en Alsace, le hardware, le software et la mécanique de ces produits selon les spécifications que nous négocions avec France Telecom (CCETT à Cesson Sévigné, près de Rennes pour l’aspect technique et DRI Paris Montparnasse pour l’aspect commercial et Design esthétique). L’équipe R&D ALCATEL était constituée d’une cinquantaine d’ingénieurs et techniciens au plus fort de son activité (conception simultanée du Magis, Magis Club et Sillage 2000 ALCATEL). J’ai donc bien connu la conception de ces produits ainsi, qu’a titre privé, la conception d’un produit domotique utilisant le Minitel pour faire du pilotage à distance et commercialisé en France.

Gilbert GUYOT

1 J'aime

Bonjour Gilbert,

Bien sûr qu’il faut préserver tout cela, ce serait vraiment dommage que ça aille rejoindre une déchetterie et même que ça se retrouve éparpillé.

Donc la question va être: quel volume est-ce que cela représente ?

Il va falloir passer la vitesse supérieure et trouver un local pour le stockage… avant de pouvoir un jour présenter ça au public.

Bonjour, et bienvenue parmi nous :slight_smile:

Étant membre de MO5.COM, cela peut peut-être nous intéresser. Je vais contacter le président, et je vous tiens au courant.

Cordialement,

Apollo12 :slight_smile:

C’est aussi l’occasion de vraiment avancer sur un Musée du Minitel…

1 J'aime

Bonjour Gilbert

Merci pour cette présentation et cette proposition.

La bonne question étant de Christian Quest, à savoir « Quel volume est-ce que celà représente ? »

Etant moi-même collectionneur et disposant d’un local probablement suffisant pour stocker dans des conditions convenables ce matériel, je me propose pour assurer la récupération de ce matériel et de ces documents. J’aurai pas mal de disponibilités sur Juin et il me sera possible de me rendre à Strasbourg.

En ce qui concerne ta présentation, les premières questions qui me viennent à l’esprit concernent la gamme ATLINKS …

Hervé

C’est vrai que je n’ai pas parlé des terminaux « WebPhone » d’ATLINKS, dont j’étais le responsable de projet après l’arrêt du Minitel, et qui intégraient , entre autre, la fonction Minitel sur un écran couleur tactile. Nos Webphone offraient aussi un navigateur Web, un mailer, un téléphone, l’échange de SMS, un répertoire multimédia. Le logiciel des terminaux était téléchargeable et supportait des application JAVA (le navigateur Web en était une). C’est donc la suite du Minitel mais aussi l’ancêtre de nos smartphones actuels, a un détail près (un câble secteur et un câble téléphonique).

Passionnant de « tomber » sur toi !

Tout à fait - « WebPhone » ou « ScreenPhone », ces modèles, aujourd’hui assez méconnus (et devenus plutôt inutilisables avec la fin du RTC), ont été, sur le marché Français, une tentative « d’ouvrir le monde de demain » aux utilisateurs de Minitels désireux d’un peu plus de « luxe » ou « de modernité » - ou curieux de découvrir Internet sans devoir se compliquer la vie avec un PC. Ces modèles ont aussi été diffusés sans les fonctionnalités Minitel sur d’autres marchés tels que l’Espagne, les états-unis … j’en ai aussi trouvé des traces dans pays de l’est (Pologne, Roumanie).

Il y a eu, chez les constructeurs, une petite mode du ScreenPhone, qui n’a été que de courte durée, le prix des PC « normaux » baissant tellement qu’il n’y avait plus d’intérêt à s’équiper de tels appareils. Plusieurs autres constructeurs ont produit des ScreenPhone, Amstrad en Angleterre, Philips aux US et un ou deux constructeurs asiatiques, me semble-t-il.

Malheureusement, ceux-ci étaient particulièrement couteux [comparativement à un Minitel de base, qui est resté « gratuit » jusque juin 2012] et étaient généralement subventionnés par les opérateurs qui les diffusaient, en conséquence de quoi ils étaient verrouillés sur leur infrastructure. Il me semble que leur diffusion n’a pas été un grand succès … en France du moins.

A ma connaissance, ATlinks (Alcatel + Thomson) a produit 3 modèles distincts. Il me semble que deux modèles ont été localisés en US (aucune idée précise pour les autres localisations - US ou spécifique ?) et que deux modèles ont été déclinés en plusieurs couleurs (j’en connais deux, toutes deux « discutables » d’ailleurs !). A ceci, ajouter les « options », type connexion imprimante série et/ou parallèle et ca nous fait déjà une jolie diversité.

As-tu des éléments documentaires sur cette famille ?

  • Début et fin de production
  • Marchés de diffusion, quantité
  • Procédure de téléchargement du logiciel ? [j’en ai un qui ne s’initialise pas correctement et qui veut absolument se connecter à une ligne qui n’existe plus, en Alsace (!), afin de télécharger son code (cf un de mes posts ici https://forum.museeminitel.fr/t/cest-quoi-ce-minitel/175/10)] … as-tu moyen de retrouver ce « logiciel » ?
  • Caractéristiques techniques de l’émulation Minitel [support DRCS, Photo, TVR, etc ?]

Pour parler « SmartPhone », en 96/97, je travaillais pour USR, et beaucoup de recherche se faisait sur le domaine qui était l’évidence de l’avenir … Ils avaient déjà « aboli » le clavier, l’alimentation secteur, et ne restait qu’un fil pour relier le palm au GSM (et Nokia avait déjà sorti son communicator 9000) … bien qu’il y ait aussi eu des des modems conventionnels pour palm (j’en ai encore) et des stations d’accueil réseau [j’en ai aussi] (rachat par 3COM qui n’avait rien compris oblige).

Pour en revenir au 2840, lors de la précédente « réunion » mensuelle, je suis resté une bonne partie du temps connecté en 14400Bps sur Hacker (sur la fin, il y a eu un truc qui a buggé et ca n’avançait plus, j’ai du interrompre pour revenir à un mode de connexion « plus conventionnel » ; je n’ai pas vraiment compris quoi/pourquoi et je n’ai pas ré-essayé depuis) - Je n’avais jamais eu un vrai Minitel aussi rapide et disposant d’un clavier « presque utilisable ».

CDT - Hervé