Telic ABCD version longue

Je dis « version longue », car je ne sais pas s’il a existé une version cube en ABCD. Ces modèles étant encore relativement faciles à trouver, j’ai décidé d’en sacrifier un afin de restaurer mon VP100 qui a besoin d’une nouvelle carrosserie. (voir ici un bout d’histoire du VP100)

[photos à venir]

Le démontage de l’ancêtre n’est pas des plus aisé, il faut faire dans l’ordre :

  • ôter le capot arrière (péri-info et fiche T) pour libérer les câbles (noter les S/N : 00684 pour un modèle probablement Breton avec prise DIN métalique [FG=8409] versus 46634 pour un modèle visiblement parisien avec prise DIN en plastique, [FG=8449] et le nom de l’appareil : « Terminal Annuaire Electronique », ou TAE et pas « Minitel » qui sont gravés)



  • ouvrir le clavier et ôter le capot extérieur blanc (2 clips devant, 4 derrière)


  • retourner sur le coté droit et déquiller le reste du clavier ; la charnière - attention, il n’est pas possible de le débrancher, il doit rester en équilibre sur le flanc.

  • sur le dessus (à droite donc) un clips sous la poignée, au fond, à déquiller, et qui donne un peu de mou à l’ensemble

  • avancer l’écran (tout l’ensemble en fait) d’un ou deux millimètre

  • sur le dessous (à gauche donc) deux gros clips très balèzes (quelqu’un a écrit que le meilleur outil est le couteau à huîtres !)

  • extraire délicatement le tube ainsi que toute l’électronique, du boitier ; capot arrière et cordons secteur + téléphone inclus


    On observe sur la carte mère, belle comme tout :

  • Le CPU, un 8039

  • Le VGP, EF9340 + EF9341

  • Deux (!) ACIA 6850

  • Une ROM 2732 - 4Ko (ici, notée V00) - dump effectué, checksum 331C, l’identifiant semble Cb0

  • 2x AM9114CDC, 2Ko de RAM statique (mémoire écran)

  • 2x Nec 2114C-1, 1Ko de RAM statique

  • Nec D5101LC, 256 nibble de RAM statique (NVRAM)

  • Une batterie lithium (qui affiche 0,08v mais qui n’a pas coulé - ouf’) suivez la flèche

  • Le cadavre d’une araignée, dont cet appareil fût la dernière demeure …

et vue de dos

Il faut prévoir ‹ un peu de place › pour tout déballer il n’y a aucun connecteur seuls les cordons secteur et téléphone sont amovibles. Au milieu (en blanc) le modem en composants discrets.

1 J'aime

Je n’avais jamais entendu parler du VP100 ! C’est super intéressant comme machine.

Bonjour,

D’après ce que j’ai pu entendre dire, ces Minitel 1 TELIC Alcatel avec clavier alphabétique sont assez rares. Mon père m’a raconté que c’était les premiers terminaux distribués à Paris pour l’expérimentation.

Il a eu ce Minitel par le responsable informatique du Parisien libéré qu’il avait comme client lorsqu’il était ingénieur commercial chez Bull.

D’après ce qu’il m’a raconté, Le Parisien libéré faisait parti des premières entreprises à avoir un un service Minitel. Ils avaient donc ce terminal pour vérifier le fonctionnement du service, et peut-être aussi l’administrer. Comme l’expérience ne leur a pas parue concluante, ils ont décidé d’arrêter leur service. Le responsable informatique a donc proposé à mon père de lui donner ce fameux Minitel, ce que mon père a accepté.

Sur le mien, il est écrit que la garantie expire en 1984. Il a donc été fabriqué en 1982 j’imagine.

En tout cas, ce n’est pas un modèle très courant. On m’a dit que c’était un quasi prototype, mais c’est peut-être exagéré.

Minitelement,

Apollo12 :slight_smile:

Oui - Sauf extraordinaire, ceux-ci faisaient partie de la première commande de grande série.

On en trouve encore régulièrement sur LBC, principalement en Bretagne. Ils sont généralement en bon état et ont passé la majeure partie de leur vie dans un placard car le clavier ABCD était ‹ inutilisable ›, non pas en raison de sa mauvaise qualité mais par le choix de la disposition de touches. L’enfer est pavé de bonnes intentions et l’idée était de ne pas effrayer l’utilisateur(trice ?!) qui n’avait jamais vu un clavier de machine à écrire de sa vie et qu’on craignait ‹ perdre › avec des touches dans le ‹ désordre ›. Il faut dire qu’à l’époque, il n’y avait pas du tout de clavier dans les ‹ foyers moyens › ; ce choix, remis dans le contexte, peut se comprendre.

==> Pour le conserver ‹ longtemps ›, il faudrait prendre la précaution d’ôter la pile lithium et/ou de la déporter afin d’éviter les risques de coulures - je pense que tous les M1 sont soumis à ce risque en raison de la présence de mémoire téléchargeable, les M10b/M12 sont aussi à risque car il y a 2 piles en façade, idem pour le Lecam2 mais sur le côté. Les M10 ont une pile bouton côté téléphone, MagisClub à une pile bouton en dessous, les sillage ont des piles sur le dessous, et les M5 ont 4 accus NiCd ou 4 piles, et les ‹ chauffe plat › de T3V ont un accu 9V dans la télécommande qui ne demande qu’à se répandre.

Bref, les seuls Minitels à être ‹ safe › de ce point de vue là sont les M1b et Magis qui sont dépourvus de batterie, les M2 qui disposent d’une eeprom et, visiblement les Web Touch qui semblent aussi sans batterie mais dont le firmware peut ‹ sauter › - Là, c’est un autre problème …

Merci pour toutes ces précisions :slight_smile: Mon M 1 fonctionne, mais il a malheureusement un bug assez bizarre : sur HACKER, et UNIQUEMENT dans le chat général, il me fait des « BSOD ». En gros, l’écran devient noir, il bip de façon continue, et il faut le redémarrer.

Il y a bien de la RAM qu’on peut lire et écrire, mais je ne savais pas qu’elle était sauvegardé par pile. Chez moi, elle s’efface si j’éteins mon Minitel.

Pour le clavier alphabétique, c’est moins pratique qu’un AZERTY, effectivement. Mais de là à le qualifier d’« Inutilisable », c’est un peu exagéré. Après, c’est une habitude à prendre.

Il faut aussi savoir que le clavier AZERTY n’a jamais été créé pour l’ergonomie, mais répondait à une contrainte mécanique des premières machines à écrire, qui nécessitaient d’éloigner les lettres les plus utilisés pour éviter les coincements. D’ailleurs, en informatique, on parle de remplacer l’AZERTY par le BéPO jugé plus adapté à la langue française. La contrainte mécanique ayant disparue. D’un autre côté, quand ce Minitel est sorti, les gens commençaient à avoir des machines à écrire chez eux.

Pour ce qui est de restaurer le mien, je ne me risquerais pas à le démonter. Il est à mon père, et je ne pense pas qu’il apprécierait beaucoup que je le lui casse. Surtout qu’il est un peu rare quand même. En plus, comme tu l’as dit, il est complexe à démonter, et vu que je suis maladroit, voilà…

Le « Chauffe plat » n’est pas tout à fait un Minitel. Christian QUEST m’a dit que son architecture était assez différente (Pas le même processeur, plus de mémoire, pas les mêmes touches etc…). Il n’a d’ailleurs jamais réussi à se connecter à aucun serveur avec.

Minitelement,

Apollo12 :slight_smile:

Oui, les Telic ABCD font partie de la première commande en série… et c’est surtout autour de Rennes qu’ils ont été distribués (et qu’on en trouve régulièrement).

Pas courants, mais pas si rares.

Le chauffe plat est vraiment un proto, un peu surdimensionné: processeur 6809, 32Ko de RAM ce qui est énorme pour l’époque digne d’un ordinateur plus que d’un terminal. L’accu nicad du mien a eu la bonne idée de ne pas couler.

Il y a aussi eu des protos de « chauffe plat » en alpha géométrique, avec un 68000 dedans… processeur qu’on retrouvera peu de temps après dans les Macintosh et les Atari ST.

Ah ah … Un 68K !!! Es-tu vraiment certain ? J’ai peut-être idée de là où il y en aurait éventuellement un …

Je me souviens avoir regardé un ‹ chauffe plat › qui n’avait pas la même boyauterie que le mien - je n’avais malheureusement pas le temps de creuser dans le moment … à suivre.

==> Ce serait intéressant de savoir exactement quelle séquence de code le fait planter - j’avais entendu ‹ un type › ayant participé aux débuts de la conception du Minitel (lequel ?) dire qu’ils avaient fait le maximum pour que « le code du Minitel ne plante pas » - C’est vrai que j’ai vu des bugs d’affichage, mais, je n’ai jamais vu de Minitel planter

Si elle s’efface, c’est que la pile lithium est morte - normal après 40 ans ! Essayes juste de retirer la trappe de derrière (en débranchant le câble secteur !) ; elle est peut être accessible sans démontage complet, je regarderai sur un ‹ vierge › ce qu’on peut faire.

… confirmation sur le ‹ parisien ›, ce n’est pas le même modèle de pile mais c’est accessible (et là aussi, propre et certainement tout à fait mort)

Les TELIC ABCD ne sont pas des appareils de « présérie »?

J’ai remarqué que le miens n’est pas compatible avec tout. Par exemple, j’ai acheté une imprimante Minitel compatible Minitel 1. J’arrive à imprimer en appuyant sur le bouton de l’imprimante, mais impossible en utilisant le clavier du Minitel, avec la combinaison de touches indiqué dans la notice. De même qu’il est impossible d’afficher l’interface de configuration de l’imprimante, cela affiche des caractères aléatoires sur l’écran.

Ensuite, sur certains serveurs j’ai des bugs d’affichage, même si j’utilise ma ligne analogique.

Par exemple, sur le 3615 IUT d’Auxerre, l’entête du serveur « 3615 IUT d’Auxerre » ne s’affiche pas toujours correctement. Et dans la rubrique « Poursuite d’études », le « Liste des Régions » ne s’affiche pas bien. Quand à Hytrel News, je n’arrive pas à voir à quel jour correspond le bulletin météo.

Ça peut être une preuve que ce Minitel est un quasi prototype, donc pas encore 100% compatible avec tout? Même si il l’est quasiment à 99%?

Sinon, ça a fait quoi quand tu as essayé de te connecter avec le chauffe plat? Il a affiché des choses à l’écran, ou il s’est déconnecté tout de suite?

J’ai lu que certains concepteurs du Minitel auraient voulu faire mieux qu’un terminal passif, et fournir un petit ordinateur. Peut-être que la conception du chauffe plat qui est très proche de celle d’un ordinateur en est un vestige? Ils avaient peut-être prévu une possibilité de le transformer en ordinateur personnel en lui ajoutant différents périphériques via sa prise série (Lecteur de disquettes, imprimante, etc…) Après, tu as un ou plusieurs chauffe plat? Peut-être que ton exemplaire est en panne?

Autrement, ça serait marrant d’en faire la rétro ingénierie pour lui créer un serveur sur mesure. Même si ce serait vraiment pour un public de niche.

Minitelement,

Apollo12.

Effectivement, j’aimerais bien savoir ce qui le met dans cet état. Il parlait du code de la page, ou de la ROM interne du terminal? Je me demande si ce qui le fait planter ce n’est pas le scrolling des messages.

Après, comme c’est celui de mon père, je ne me risquerais pas à le démonter, même très légèrement. Il faudrait que je trouve quelqu’un pour le réviser sans l’abîmer.

Minitelement,

Alex.

A priori, non, les Telic ABCD sont la première grande série et pas une pré-série. Tu n’as pas de touche ‹ fonction ›, tu ne peux donc pas lancer d’impression écran comme-ça. Du plus, je ne pense pas que ce modèle de minitel supporte le 4800bps ; si ton imprimante tente de passer la prise du minitel en ‹ vitesse rapide › sans chercher à comprendre à qui/quoi elle est branchée, ça ne va pas le faire !

A priori aussi, non - même si certains auraient voulu « faire mieux qu’un terminal passif », ce n’était pas l’objet, il fallait faire simple et économique ; les caractéristiques des composants mis en oeuvre sur les Minitels ‹ normaux › ne permettent pas d’envisager de faire plus que ce qu’ils font. Le processeur est extrêmement limité, ainsi que la mémoire disponible. Il est d’ailleurs remarquable de constater qu’il y a plus de mémoire dans un Cb0 et de capacité graphique (!) que dans un ZX81 - il pourrait même (presque !) se comparer à un VIC20 … gratuit et équipé d’un modem.

… Je n’ai jamais vraiment « joué » avec ces terminaux très anciens, il est possible que des bugs aient été présents [ils peuvent être identifiés et contournés], il est aussi possible qu’une mauvaise qualité de liaison RTC [VoIP maintenant] provoque des erreurs de transmission (en principe, ils ne devraient pas arriver toujours au même moment/endroit de la consultation). Juste pour voir, prends une photo de la plaque constructeur/numéro de série, sait-on jamais.

« réviser » un minitel, c’est un bien grand mot. Les risques imaginables, nécessitant révision :

  • Le premier risque systématique est la coulure de batterie, et la solution, éliminer ou remplacer cette batterie, vieille de 40 ans ; c’est facile sur un CbX, comme le montre ma photo ci-dessus.
  • L’autre premier vrai risque est l’humidité et/ou la coulure d’un liquide corrosif (coca ?) provenant de l’extérieur, mais là, il faut ouvrir ‹ en vrai › pour voir et le clavier peut aussi souffrir. La poussière ou les poils de chat excessifs peuvent aussi faire du dégât (surchauffe).
  • Le second risque systématique est la coulure des condensateurs. Même s’ils étaient de très bonne qualité, ils ont 40 ans eux aussi et leurs valeurs actuelles sont certainement bien éloignées de celles d’origine. Tant qu’ils ne coulent pas (ou n’explosent pas ou ne se mettent pas en court-circuit), ça va. Les condensateurs de mauvaise qualité arrivent, en principe, seulement dans les années 90 (années Atari/Amiga) et j’ai plus d’inquiétude pour les M5/Magis/Sillage/WebTouch que pour les modèles plus anciens.
  • Le troisième risque est la ROM qui peut s’altérer avec le temps. Ce n’est pas grave et ça se remplace assez facilement, pourvu qu’on ait le dump.
  • Après, on peut imaginer d’autres défaillances
    • Carte alimentation et vidéo : un vieux dépanneur télé devrait pouvoir s’en sortir (si tu en trouves un) mais il n’y a rien à faire en préventif hormis le nettoyage et la surveillance de la corrosion
    • Carte CPU : là non plus, il n’y a rien à faire en préventif hormis le nettoyage et la surveillance de la corrosion - certains composants mémoire risquent d’être très difficiles à trouver
    • Carte modem : idem, il n’y a rien à faire en préventif hormis le nettoyage et la surveillance de la corrosion - les deux hybrides de mon Cb0 sont évidement introuvables.
  • Hormis les M5 et M12 Philips, je n’ai vu jusque là peu de minitels ‹ normaux › en panne. Pour les M5, j’en ai quand même 2,5 sur 4 en panne, et là, c’est beaucoup !

Alors pour imprimer depuis le terminal, avec mon imprimante, pas besoin de touches « Fonction ». Juste des combinaisons avec shift (majuscule). Il faudra d’ailleurs que je fasse un post sur mon imprimante Minitel Olivetti TH 20/V , car elle est assez sympa, et visiblement pas si courante. En tout cas, je n’en ai vu que deux sur Leboncoin.

Après pour la puissance des Minitels, on aurait pu en faire des ZX-81 quoi en termes de capacité. Un programmeur de talent a réussi à programmer une démo pour Minitel 2. Donc le CPU de ce Minitel n’était pas si pourrie : https://youtu.be/a2HD6OzNoEo . Je me demande d’ailleurs à quelle fréquence tourne le CPU du Minitel 1 ABCDE? :thinking:, et quel est l’écart de puissance avec un M2. Je disais que c’était une présérie dans le sens ou il a dû être arrêté assez vite lorsqu’ils ont reçu des plaintes à propos du clavier ABCDE.

J’aimerais bien qu’il soit révisé pour comprendre pourquoi il fait des BSOD sur le tchat général de HACKER. Sur certains serveurs, les bugs reviennent toujours au même endroit.

Minitelement,

Apollo12 :slight_smile: .

A propos des imprimantes:

https://www.museeminitel.fr/2018/09/les-imprimantes-videotex/

Les capacités des Minitel sur le port péri info ont évolué dans le temps… sur la vitesse, sur l’alim, sur le protocole supporté. Possible qu’une imprimante « récente » ne soit pas compatible avec les premières générations, sur l’ABCD de Telic qui a été une première série orpheline.

Pour les bugs d’affichage, il faut être sûr que c’est bien un problème de décodage et pas un problème de transmission. Si une même page déconne toujours au même endroit, c’est le décodage. J’ai un Matra TTE315 qui affiche mal certaines pages qui ne posent aucun problème sur un M1, ce qui confirme qu’il s’agit d’un proto.
Bien sûr, ça sous entend que l’électronique est stable… et ça, en chauffant, les condo et autre peuvent aller de « ça passe » à « ça passe plus ».

Merci beaucoup pour ta réponse :slight_smile:

Après, mon imprimante n’est pas totalement incompatible puisqu’elle imprime. On ne peut juste pas accéder à certaines de ses fonctions. J’imagine qu’elle se comporte comme une imprimante de première génération qui avait juste un bouton pour imprimer. En revanche, elle peut switcher du mode graphique au mode texte.

Pour les bugs, il sont toujours lieu au même endroit, oui.

Je vous envoie une photo de sa plaque arrière aujourd’hui.

Minitelement,

Apollo12 :slight_smile:

Voilà la plaque de mon Minitel 1 TELIC Alcatel ABCDE.

Merci - C’est intéressant
Le tien est FG = 8436 et SN =14750 et ETAT03
Mon premier ‹ breton ? › est FG=8409 et SN=00684 et ETAT1
Mon second ‹ parisien ? › est FG=8449 et SN=46634 et ETAT04

Ca laisse à penser que

  • D’après les FG et SN, la production en série a commencé lentement début 82 (janvier/février ?) puis s’est accélérée sérieusement en milieu/fin d’année puisqu’il y a +30000 en 13 semaines contre +14000 en 27 semaines … ça commence à faire !
  • D’après les ETAT, qu’il y aurait plusieurs lots ou que les ROMs aient évolué

==> Il faudrait avoir plus de plaques constructeur pour se faire une meilleure idée de la progression. As-tu une DIN métalique ou plastique ?

Alors sur le mien, la DIN est noire. J’en déduis donc qu’elle est en plastique. Et sur les tiens?

Sur le Breton, métallique, sur le Parisien, plastique.

Le tien a une ROM en Cb4, il existe une upgrade possible en Cb5 d’après la doc ‹ Liste des ROMs ›

D’accord, merci :slight_smile:

La Cb5 c’est la ROM classique du Minitel 1?

Ton Minitel Breton, il a une Cb0 ou Cb1?

Comment je pourrais mettre mon Minitel à jour?

Minitelement,

Apollo12 :slight_smile:

Le seul moyen de « mettre à jour » ton Minitel, c’est de changer la ROM !
Donc pas vraiment possible vu que tu ne peux pas bricoler ton Minitel … Hormis si la ROM original est sur un support et du coup, tu peux retirer l’ancienne ROM sans fer à souder pour en mettre une autre.