Trouvaille étrange

… Il semble s’agir d’un disque vinyl (33 tours) produit en 317 exemplaires et contenant les morceaux suivants :

A1 Transpac
A2 Teletel
A3 Data Transmission
A4 Terminal Videotex
B1 X-25
B2 Cyclades Computer Network
B3 Mondovision
B4 S63

… Bref, « tout des trucs qu’on connait » … le « vrai » lien ici : Electro Records - Mondovision - LAST COPIES! · Transpac: Electro Records - ER007

Perso, à l’écoute des démos, pas ma tasse de thé mais pas dérangeant - la source d’inspiration des titres (et le nom de l’auteur : « Transpac ») semblent étranges …

1 « J'aime »

Comme dit le petit texte fourni par l’Open Graph de ton lien, ces noms sont un hommage au projet Arpanet du musicien Gerald Donald.
C’est un producteur de techno de Detroit connu pour jongler entre les identités.
Il est connu pour avoir été derrière les groupes Drexciya du temps du label Underground Resistance (UR) et plus récemment Dopplereffekt.
Ces différents projets prolongent l’héritage de Kraftwerk sous un oeil technocratique sombre.

Genial! Merci de la trouvaille Herve!

Nous avons sur le site minitel.us des mp3 de plusieurs chansons a la thematique « minitel », y compris des chansons franchouillardes et rigolotes (Marie-Paule Belle, « Mini-Minitel »), mais aussi plusieurs titres de musique electronique (Liaison, « Minitel … Miniquoi », et Man & Woman, « Sex on the Minitel »).

http://minitel.us/music

Pas vraiment surprenant en fait qu’une technologie qui a l’epoque etait a la pointe emule de la musique electronique

(un autre exemple: 101 Online, le Minitel de San Francisco, utilise dans une des premieres grosses rave parties a Oakland en 1992 - video par John Coate: Le Minitel en test dans une rave party en 1992 - YouTube)

… Je n’ai visiblement pas fouillé jusqu’au bout alors - je cherchais à mettre un nom sur « le coupable ».

Sans aucun doute, ca sent le Kraftwerk !

Le catalogue d’électro-records propose d’autres disques aux noms presque aussi évocateurs.
==> A quand un artiste produisant quelque chose inspiré de l’AGC, du 4040, du 6502, du trio Denise, Agnus, et Paula ? [il doit certainement y en avoir quelques uns mentionnant le SID 6580/6581 quand j’y pense]

Il semblerait que « Transpac » soit un artiste anonyme, si l’on en croit l’absence d’informations sur Discogs. Ceci dit c’est un nom qui a déjà été utilisé à plusieurs reprises dans les disciplines artistiques (il est fait mention d’un label de la fin des 60s qui s’appelle ainsi).

Tu as totalement raison de penser ainsi. Les SIDs de la grande époque Commodore sont très prisés musicalement, et ont mené à plein de choses diverses : la célèbre marque d’instruments électroniques Elektron s’est lancée avec la SidStation, qui en fait des synthétiseurs ; de nombreux groupes et artistes ont repris ces sonorités, de manière plus ou moins subtile (la plus évidente qui me traverse l’esprit est l’album Pretty Eight Machine, reprise « chiptune » du Pretty Hate Machine de Nine Inch Nails, et son non moins évocateur « SID » :)).

Très léger fumet alors… ou alors un Krafwerk divisé par 4 :wink:

Tu as aussi « Goodbye Marilou » de Polnareff sortie en single en 1989 et qui, en plus d’être une très belle chanson, est une référence assez claire aux messageries roses sans jamais les citer !

Quand l´écran s´allume, je tape sur mon clavier
Tous les mots sans voix qu´on se dit avec les doigts
Et j´envoie dans la nuit
Un message pour celle qui
Me répondra OK pour un rendez-vous

Message électrique quand elle m´électronique
Je reçois sur mon écran tout son roman
On s´approche en multi
Et je l´attire en duo
Après OK, elle me code Marylou

Goodbye Marylou, goodbye Marylou
Goodbye Marylou, goodbye

Quand j´ai caressé son nom sur mon écran
Je me tape Marylou sur mon clavier
Quand elle se déshabille
Je lui mets avec les doigts
Message reçu OK, code Marylou

Goodbye Marylou, goodbye Marylou
Goodbye Marylou, goodbye Marylou
Marylou goodbye, Marylou goodbye

Quand la nuit se lève et couche avec le jour
La lumière vient du clavier de Marylou
Je m´envoie son pseudo
Mais c´est elle qui me reçoit
Jusqu´au petit jour, on se dit tout de nous

Quand l´écran s´allume, je tape sur mon clavier
Tous les mots sans voix qu´on se dit avec les doigts

Et j´envoie dans la nuit
Un message pour celle qui
M´a répondu OK pour un rendez-vous

Goodbye Marylou, goodbye Marylou
Goodbye Marylou, goodbye…

Mondovision peut s’écouter là … JunoPlayer

il y a un autre album du/des même « auteur »…

avec des titres tout aussi évocateurs…